La Cité Limoilou et sa 3e Avenue a maintenant son barbier,

le Barbier Le Gentlemen.

Après avoir grandi à Baie-Comeau, Robin Bérubé quitte sa côte-nord natale à 16 ans pour Montréal, où il apprendra son métier aux cotés d’un barbier d’expérience dès l’âge de 19 ans. Il pratiquera pendant 8 ans, avant de changer de voie pour se consacrer au design résidentiel. Vingt années plus tard, c’est un retour aux sources pour Robin, une envie de «reprendre le contact avec les gens », une des facettes de son métier qu’il affectionne tout particulièrement.

 

Nous les barbiers, on est comme des psychologues! Les hommes viennent me voir, d’abord pour prendre un temps d’arrêt, pour prendre soin d’eux puis éventuellement pour se confier. Savais-tu qu’aux États-Unis, les femmes sont quasi bannies des salons de barbier ? Moi je n’irais pas jusque là, mais c’est vrai que les hommes parlent plus quand ils sont seuls » m’explique t-il.  « Et il existe peu de boutiques où l’homme peut à la fois recevoir un service esthétique et se relaxer. »

10922623_10204660052318976_8919988229201510919_n
11174841_10205437610717450_1152519626186122406_n
10474122_614133802054254_7797677424912142512_o
IMG_2018

C’est un service attentionné de barbier traditionnel que Robin veut offrir, dans un décor masculin très british garni de nombreuses boiseries, tout pour mettre son homme à l’aise! Il m’explique qu’il prépare sa mousse chaude lui même à mesure, qu’il applique sur la peau au préalable “ramolie” à l’aide d’une serviette steamée. La séance se termine avec l’application de l’après-rasage et, pour les amateurs, d’un petit massage des épaules à l’aide d’un appareil vibrant, «comme dans le temps» .

La visite chez le barbier est une coutume qui se perdait. Mais depuis quelques temps, je constate que les pères me rendent visite avec leur fils, ça leur rappelle leur enfance et ils souhaitent perpétuer cette tradition.» me confie t-il.

Pendant que vous attendrez votre tour, que ce soit pour une coupe de cheveux, de barbe ou de moustache,  il vous sera possible de jeter un coup d’oeil à la collection d’accessoires vintage de Robin, comme le sèche-cheveux datant des débuts de l’électricité, la collection de blaireaux dont certains ont près de 90 ans, les pots de Brillantine et autre Moelle de boeuf (l’ancètre duBrylcreem) et la collection de flacons de parfum. Et pour les amateurs, Robin vous offrira un scotch, cognac ou tout simplement un café pour patienter!